Une réflexion sur la féminité... De la rencontre de 2 femmes tour à tour guide et élève, complices, puis guerrières... A la croisée des chemins où l’énergie hip hop se mêle à la douceur d’une gestuelle fluide et légère.

Le Hip-Hop est par définition une culture de la résistance et de la revendication. Depuis ses origines dans lesghettos noirs américains et ensuite dans le monde entier, des personnes et des groupes se sont réappropriés cetteculture et l’ont actualisée, vers la valorisation au sein de l’espace public. En France, le constat est que ce mouvement revendicatif et artistique est largement investi par les hommes et leurs créations, les artistes femmes y demeurant minoritaires et peu visibles... La question reste toujours d'actualité concernant l'image de la femme stéréotypée dans le monde du hip hop : souvent soit hyper sexualisée soit masculinisée... La société avance, les stéréotypes persistent. Y a-t-il un juste milieu ? ou nous positionnons-nous ? Quelle image pour nous ? Inspirées par le livre de Benoîte Groult « Ainsi soit-elle » la chorégraphe et les danseuses de ce duo se sont attelées à la tâche :« Il faut que les femmes crient aujourd’hui Et que les autres femmes – et les hommes – aient envie d’entendre ce cri. Qui n’est pas un cri de haine (…). Il faut enfin guérir d’être femme. » (1975) Ces mots ont été source d’inspiration et prétexte à entrer dans un processus de création.
Sortons des codes classiques, émancipons nous des clichés et laissons les techniques respirer, en les confrontant entre elles. Ainsi soient-elles...