HipHop Au Féminin est une création mêlant danse HipHop et sciences de l'éducation, interprétée par des artistes toulousain(e)s.

Partant de textes proposés par la chercheure, les danseuses et le danseur vont créer des tableaux engageant le corps comme outil de médiation pour exprimer/interroger, la place de la femme dans la société française au fil de son histoire. Ils vont aussi, pour un deuxième tableau, utiliser un outil proposant de questionner les stéréotypes de genre. Les danseurs et le chercheure propose une mise en discussion qui permet au spectateur d’interroger ses propres certitudes. Ce travail de création qui permet la rencontre entre pratique artistique et recherche, s’inscrit pleinement dans une mise en relation entre l’artiste et le chercheure, proposant une mise en relation entre sujet et monde, interrogeant la société pour permettre à chacun de se saisir d’une place d’acteur dans la construction d’un projet social.

Durée : entre 30 min et 50 min

Renseignements et réservations :
Cie Ldanse - Laure Thouault - 06 68 61 13 27 - association.ldanse@gmail.com

Quand l’Art Urbain rencontre la recherche
Enjeu sociaux et politique autour de la création d’une pièce « Hip Hop au féminin ».

En 2009, l’association L Danse en participant à un festival Hip Hop à Montauban rencontre un chercheure s’intéressant depuis quelques années à la culture Hip Hop en tant qu’objet de recherche. Après différentes collaborations, l’association propose au chercheur de participer à la création d’une pièce musicale interrogeant la place de la femme dans cette culture. Durant une année (2015 – 2016) un premier travail est engagé. Partant de textes proposés par le chercheur, les danseuses et le danseur vont créer des tableaux engageant le corps comme outil de médiation pour exprimer/interroger, la place de la femme dans la société française au fil de son histoire. Ils vont aussi, pour un deuxième tableau, utiliser un outil proposant de questionner les stéréotypes de genre. En demandant au publique de s’exprimer sur le genre attribué à différents adjectifs. Les danseurs et le chercheure propose une mise en discussion qui permet au spectateur d’interroger ses propres certitudes. Une première représentation va permettre d’obtenir une mise en résidence pour 2016 dont le travail sera de développer encore plus avant la place de la femme dans la culture Hip Hop.
Cette communication à deux voix sera l’occasion de montrer comment l’art urbain peut rencontrer la recherche, mais comment aussi le interactions produises une réflexion œuvrant dans le sens d’une médiation culturelle. En effet, si le spectacle est un premier aboutissement du travail de réflexion entre artistes et chercheur, il est aussi la possibilité pour le public de s’interroger sur la place de la femme dans la société, mais aussi dans une culture urbaine trop souvent pensée comme masculine.
Ce travail de création qui permet la rencontre entre pratique artistique et recherche, s’inscrit pleinement dans une mise en relation entre l’artiste et le chercheure, proposant une mise en relation entre sujet et monde, interrogeant la société pour permettre à chacun de se saisir d’une place d’acteur dans la construction d’un projet social.

La compagnie L danse met aussi en place une conférence dansée. C'est un temps d'échange et de discussion avec le public et les artistes, sur la place de la femme dans la société et en particulier dans la culture HipHop. C'est également des démonstrations de danse HipHop, des extraits de la pièce, de la musique live avec DJ et des témoignages d'artistes femmes ayant un parcours international dans la danse HipHop.


Interprètes : Fanny Léon, Joss Thao, Jordane Descons, Laure Thouault, Dorothée Liauzun et Helene Boixel.
Chercheure en sciences de l'éducation : Véronique Bordes
Rap : Europe
Graff : Miadana
Vidéo : Thibault Gaugerenques
Photographe, vidéaste et graphiste : Raf
Bande son : REZ